Léopold SURVAGE (1879 - 1968)

Maisons, la ville

  • Maisons, la ville

    Huile sur toile
    exécutée en 1920
    signée en bas à gauche : Survage
    92 x 73 cm. (36 1/4 x 28 1/2 in.)

    Certificat d’authenticité établi par M. Eric Brosset.

    Details Contactez nous Vous aimerez aussi

    Provenance :
    Collection privée, France
    Galerie Léonce Rosenberg, 1920.

    Expositions :
    Léopold Survage. Carton d'invitation, pochoir en couleurs. Exposition du 2 au 25 novembre 1920.

    Note:
    Apollinaire : “ Nul n’a su mettre avant lui dans une seule toile une ville entière avec l’intérieur de ses maisons”. 

Maisons, la ville

Huile sur toile
exécutée en 1920
signée en bas à gauche : Survage
92 x 73 cm. (36 1/4 x 28 1/2 in.)

Certificat d’authenticité établi par M. Eric Brosset.

Ayant atteint le statut d’un maître moderne en tant que membre du groupe cubiste au début du siècle, Survage a été acclamé par Appolinaire et Léonce Rosenberg pour son style singulier. Né à Moscou en 1879, comme enfant, il rêvait de devenir un architecte  mais en voyant les oeuvres de Gauguin et Cézanne dans la collection Morosov l’a décidé à poursuivre la peinture et il s’est inscrit au Collège de Moscou ou il a rencontré Archipenko, Larionov, Pevsner et Sudeikin. Ils se sont joints ensemble et exposées comme groupe symboliste The Blue Rose en 1905. En 1908, Survage était à Paris où il a assisé à un cours de Matisse pour une courte période et expose au Salon d’Automne. Après une phase fauve, il a rejoint les cubistes tandis que le mouvement était uste au point, il a pris une part active dans leurs expériences et expose avec eux au Salon des Indépendants en 1911. En 1910 et 1911, Survage expose avec le Valet historique de la société de diamants dans Moscou qui comprenait Kandinsky, Chagall et Malevitch, et fut l’un des organismes les plus influents pour la promotion de l’art contemporain et en tant que telle considérée comme un point de référence essentiel dans l’extraordinaire aventure de Russie modernisme. En 1912, Survage a commencé sur une série révolutionnaire « Rythmes Colorés » pour lequel il réalise deux cents compositions totalement abstraites, ainsi se positionner historiquement comme l’un des pionniers de l’art abstrait, beaucoup d’entre eux sont maintenant dans la collection du Musée d’Art Moderne à New York.

La contribution de Survage en 1914 au Salon des Indépendants a été applaudi par le célèbre poète et critique Guillaume Apollinaire, qui a ensuite organisé une exposition d’un seul homme pour lui en 1917 à la Galerie Bougard. C’est durant ces années que Survage s’est lancée dans une de ses plus célèbres et influents série, les scènes de la ville cubiste « Paysages Cubistes ». En 1919, Survage est devenu très actif avec la section légendaire d’ou le groupe auquel il avait été un membre fondateur et composée de tous les maîtres modernes, Archipenko, Braque, Boccioni, Gris, Léger, Picasso, Van Doesburg, etc. Ensemble, ils ont réalisé des expositions révolutionnaires à Paris, Rotterdam, Amsterdam, Bruxelles, Rome. A cette époque Survage a également commencé à exposer à la célèbre Galerie L’Effort Moderne de Léonce Rosenberg qui avait pris la relève de Kahnweiler comme le principal distributeur cubiste. Durant les années vingt, Survage expose dans plusieurs expositions majeures telles que « L’Effort Moderne »; « Les Maîtres du Cubisme»; « Synthèse et Construction ». En outre Survage est devenu impliqué dans les activités de De Stijl et a créé une série d’œuvres pour le Bauhaus.

Plusieurs expositions internationales au cours des prochaines années établies le statut de Survage comme un maître moderne, notamment la Galerie Knoedler, New York, 1929; Peinture à Paris, le MOMA de New York, 1930; Artistes Avant-Garde, Tokyo, 1933. Sa réputation continuerait à être renforcée grâce à de nombreuses expositions au cours des prochaines décennies de prestigieuse carrière de l’artiste dont l’art abstrait, les premiers maîtres, Paris, Rome, Milan, 1950. En 1937, il a reçu la médaille d’or convoitée pour son travail remarquable à l’Exposition internationale de Paris. Son immense contribution au développement de l’art moderne a été reconnu par plusieurs prix notamment le Prix National Français de la Fondation Solomon Guggenheim, 1960; et la Légion d’Honneur, 1963; aussi de nombreuses rétrospectives, y compris un grand spectacle en 1966 qui a commencé à Paris et part en tournée dans les musées internationaux.

L’artiste est représenté dans de nombreuses collections publiques, y compris le Musée National d’Art Moderne, Centre Georges Pompidou de Paris; Galerie Tretiakov, Moscou; Musée du Petit Palais, Genève; National Gallery, Prague; Musée d’Athènes; Wallraf Richartz Museum, Cologne; Arts Club de Chicago; Bezalel de Jérusalem Musée; Minneapolis Institute of Arts; San Francisco Museum of Modern Art; Museum of Modern Art, New York.