Benoît LUYCKX (b-1955)

Torse musical

Origine II

Bubble Sea

Torse Égée

White Desire

Torse bleu

Intouchable

  • Torse musical

    Marbre blanc grec
    exécuté en 2009
    signée et datée sur la tranche en bas
    52 x 36 x 15 c.

    Details Contactez nous

  • Origine II

    Marbre blanc grec
    exécuté en 2014
    signée et datée sur la tranche en bas
    48,5 x 37 x 18 cm.

    Details Contactez nous

  • Bubble Sea

    Pierre Bleue Belge
    exécutée en 2009
    signée et datée sur la tranche en bas
    57 x 36 x 14,5 cm.

    Details Contactez nous

  • Torse Égée

    Marbre blanc grec
    exécuté en 2009
    signée et datée sur la tranche en bas
    48 x 42 x 18 cm.

    Details Contactez nous

  • White Desire

    Marbre blanc grec
    exécuté en 2012
    signée et datée sur la tranche en bas
    43,5 x 35 x 15 cm.

    Details Contactez nous

  • Torse bleu

    Marbre noir de Belgique et pigments Bleu
    exécuté en 2000
    signée et datée sur la tranche en bas
    30 x 27,5 x 12,5 cm.

    Details Contactez nous

  • Intouchable

    Marbre blanc grec
    exécuté en 2015
    signée et datée sur la tranche en bas
    135 x 35 x 25 cm.

    Details Contactez nous

Torse musical

Marbre blanc grec
exécuté en 2009
signée et datée sur la tranche en bas
52 x 36 x 15 c.

Origine II

Marbre blanc grec
exécuté en 2014
signée et datée sur la tranche en bas
48,5 x 37 x 18 cm.

Bubble Sea

Pierre Bleue Belge
exécutée en 2009
signée et datée sur la tranche en bas
57 x 36 x 14,5 cm.

Torse Égée

Marbre blanc grec
exécuté en 2009
signée et datée sur la tranche en bas
48 x 42 x 18 cm.

White Desire

Marbre blanc grec
exécuté en 2012
signée et datée sur la tranche en bas
43,5 x 35 x 15 cm.

Torse bleu

Marbre noir de Belgique et pigments Bleu
exécuté en 2000
signée et datée sur la tranche en bas
30 x 27,5 x 12,5 cm.

Intouchable

Marbre blanc grec
exécuté en 2015
signée et datée sur la tranche en bas
135 x 35 x 25 cm.

Né en 1955 à Alger, d’un père français d’origine belge et d’une mère d’origine espagnole, Benoît Luyckx s’installe rapidement à Paris où il fait des études à l’École Boulle, puis aux Beaux Arts.
A partir de 1978 il se lance dans la sculpture, qu’il explore avec beaucoup de sensibilité, de passion et de force. Ce puissant mélange est exprimé à travers d’extraordinaires oeuvres que l’artiste fait naître à partir d’un bloc de marbre ou de pierre directement choisi dans les carrières, en Italie, en Grèce ou en Belgique.

C’est à Carrare que Benoît Luyckx découvre le célèbre marbre blanc, la dureté et la finesse de cette matière noble séduisent immédiatement le sculpteur.
Sur le chemin de cette forte sensibilité l’artiste découvre le marbre noir de Belgique, un matériau plus dense et mystérieux que Benoît Luyckx va rapidement apprivoiser durant les années 80 en dévoilant des oeuvres plus profondes.

Installé proche de Paris l’artiste effectue de nombreux voyages en Belgique afin de choisir les plus beaux marbres et pierres, et c’est au cours de ces déplacements que le sculpteur découvre la pierre bleue Belge qui deviendra un de ses matériaux de prédilection des années 90 à nos jours. Utilisée depuis plus de 300 ans à travers le monde, la pierre bleue belge, dense et dure, est extraite sous forme de grands blocs qui permettent à l’artiste la réalisation d’oeuvres monumentales.

Entre humain et animal, entre minéral et végétal, ses torsions lissées et rythmées par des entailles, ses torses noirs, blanc ou habillés de pigment bleu, procurent au toucher et à la vue une sensation unique, que Benoît Luyckx sait parfaitement associer à la taille directe.

Chaque sculpture est unique et intemporelle, d’aspect changeant lorsque l’artiste prend soin de socler ses oeuvres qui deviennent rotatives afin de nous dévoiler la sculpture sous ses différents axes. Grâce à cette astucieuse technique l’artiste donne au collectionneur qui possède une de ses créations, le choix de capter ou de disperser la lumière, selon l’orientation choisie.

Benoît Luyckx griffe la pierre et le marbre, révélant des textures variées, évoquant la peau, le sable et l’eau. Sa palette graphique dévoile l’aspect organique de la matière, et nous plonge dans son monde : entre abstraction et figuration.